ABSCENCE REELLE

Publié le par hugopoesie

 

La nuit tombe,
Lumière discrète succombe.
Soir prolongera la couleur,
Pendant la nuit douceur.

La nuit se place,
Ainsi se fait le face à face.
Le silence arrive,
Tandis que certaines émotions chavirent.

La nuit me côtoie,
Dans tes yeux pourtant absents,
Je me noie.

La nuit progresse,
Mon cœur est en détresse
Amour, que l’on conjugue au présent. 

9e04e39b

 

Publié dans Amour

Commenter cet article