OBSCURITE DE L'INQUIETUDE

Publié le par hugopoesie

OBSCURITE DE L’INQUIETUDE

Une nuit avant,
Avant le jour.
Jour où on vit en passant.
Passant tout comme le temps lourd.
Lourd mon regard sur,
Sur mes échecs et autres blessures.
Blessures que l’on soigne souvent,
Souvent en serrant poings et dents.
Dents qui grincent face au vide imaginaire.
Imaginaire sera mon futur,
Futur ayant face à lui un drôle d’inventaire.
Inventaire ayant une nuit devant.
Devant le jour.
Curieux dessin, étrange contour,
Contour du jour où mon demain se perdra dans mon présent

Publié dans sentiments

Commenter cet article

saisonnière 29/11/2010 18:36


bonsoir vous voulez je parle du sapin,merci de votre visite


Charlette 29/11/2010 17:31


Merci d'être passé sur mon site eh oui j'aime les poêmes, je viens de lire les tiens, très bien, je m'inscris à ta new et je te lirai, à plus


hugopoesie 30/11/2010 18:57



je suis trés heureux de t'avoir dans mes abonnés



peintrefiguratif 29/11/2010 10:51


bonjour merci d'être passé et d'avoir trouvé joli mon croquis
je viens de lire cette poèsie et je trouve que c'est un bel excercice de style que de reprendre le dernier mot pour en faire le premier mot d'une nouvelle phrase bravo
c'est bien écrit et je pense que je viendrais lire les autres


hugopoesie 29/11/2010 18:18



tu sera le bienvenu sur mon blog.



bella85 29/11/2010 10:30


très bonne journée de lundi bisous :)